Akin Mabogunje

Pages pour les contributeurs déconnectés en savoir plus

Navigation

Contribuer

Outils

Imprimer / exporter

Dans d’autres projets

Akinlawon Ladipo Mabogunje, né le et mort le à Lagos[1], est un géographe nigérian, spécialiste de l'urbanisation dans les pays en développement et d'aménagement urbain[2].

Il est le premier président africain de l'Union géographique internationale (1980-1984) et le premier lauréat africain du prix Vautrin-Lud (2017)[3].

Akin Mabogunje a étudié à l'université d'Ibadan (Nigeria) puis à l'University College de Londres où il obtient une licence de géographie[4].

Il a principalement enseigné à l'université d'Ibadan mais a assuré des enseignements dans différentes universités britanniques, suédoises, brésiliennes et américaines[4].

Akin Mabogunje a également travaillé pour divers services publics nigérians ou organisations internationales, notamment comme président de la Western State Forestry Commission (1968-74), président du National Council for Management Development (1976-79), consultant pour la Banque mondiale et le programme des Nations unies pour le développement[4].

Il préside l'Union géographique internationale[5] et, en 1999, est le premier Africain à être élu en tant que membre étranger associé à l'Académie nationale des sciences des États-Unis[4]. Il est aussi membre correspondant honoraire de l'Académie royale des sciences d'outre-mer, Classe des sciences humaines[6].

Actif au sein de l'Union géographique internationale, il en est par trois fois vice-président puis en est élu président pour la période 1980-1984[4].

Akin Mabogunje recevant le prix Vautrin-Lud des mains de Jean-Christophe Gay, président du jury en 2017.