Claude Aubin

Pages pour les contributeurs déconnectés en savoir plus

Navigation

Contribuer

Outils

Imprimer / exporter

Dans d’autres projets

Pour les articles homonymes, voir Aubin.

Cet article ou cette section traite d’une personne morte récemment ().

Le texte peut changer fréquemment, n’est peut-être pas à jour et peut manquer de recul. N’hésitez pas à participer, en veillant à citer vos sources.

Les biographies étant habituellement écrites au présent de narration, merci de ne pas mettre au passé les verbes qui sont actuellement au présent. L'emploi des mots « mort » et « décès » est discuté sur cette page.
La dernière modification de cette page a été faite le 15 août 2022 à 19:21.


Claude Aubin, né le à Montréal (Québec) et décédé le [1], est un pilote automobile et promoteur canadien de stock-car.

Claude Aubin débute en 1966 à la défunte piste Riverside Speedway de Laval. Il connaît beaucoup de succès, surtout sur les pistes de la région de Montréal comme le Circuit Deux-Montagnes. En 1975, le pilote québécois est sacré champion de la piste Catamount Stadium au Vermont. Il remporte deux victoires dans la série NASCAR North en 1979. Qualifié quatre fois pour l'Oxford 250 à l'Oxford Plains Speedway, son meilleur résultat fut la 9e place en 1978.

Parallèlement à sa carrière de pilote, il achète en 1979 la piste Riverside Speedway de Laval, la rénove et la rebaptise Autodrome de Laval. Il devient aussi en 1981 promoteur de l’Autodrome St-Félicien. En 1983, il achète le Circuit Deux-Montagnes qu’il rebaptise l’Autodrome St-Eustache. En 1985, décidant de se consacrer entièrement comme promoteur à sa piste de Saint-Eustache, il vend l’Autodrome de Laval à la ville, ce qui marquera la fin de cette piste, et met fin à son bail avec la ville de Saint-Félicien. Il restera associé à l’Autodrome St-Eustache jusqu’en 2007, alors que la piste sera vendue au promoteur Alan Labrosse[2].

Sa fille Linda a aussi connu une carrière honorable en stock-car.