Coupe du monde féminine de basket-ball

Pages pour les contributeurs déconnectés en savoir plus

Cet article traite de la compétition féminine. Pour la compétition masculine, voir Coupe du monde masculine de basket-ball.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources ().

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références »

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

La Coupe du monde féminine de basket-ball de la FIBA (FIBA Women’s Basketball World Cup) est la nouvelle dénomination, à compter de l’édition 2018, du championnat du monde de basket-ball pour dames (FIBA World Championship for Women), qui a été créé par la FIBA en 1953 et a eu lieu pour la première fois au Chili.

Cette compétition se déroule tous les 4 ans, entre les Jeux olympiques d'été, regroupant les meilleures équipes de chaque continent (au moins 1 équipe par continent est présente).

Trois ans après le premier championnat du monde de basket-ball masculin, la FIBA organise en 1953 la première édition du championnat du monde de basket-ball féminin. Le tournoi se déroule à Santiago du Chili, capitale du Chili, du 7 au 22 mars. Des dix équipes participantes, la plupart se situe en Amérique du Sud. Les États-Unis et deux équipes européennes - la Suisse et la France - participent à ce tournoi.

Un tour préliminaire a lieu pour définir quelles équipes participeront à la poule finale. La France surclasse le Pérou 66 à 22 tandis que les États-Unis domine le Paraguay 60 à 28. Le Brésil, Argentine et le Chili sont également qualifiés. Après un tour de barrage, le Paraguay devient la dernière équipe à se qualifier pour la poule finale.

Chaque équipe s'affronte lors de la poule finale. Battues par les Nord-Américaines dès la première rencontre, les joueuses françaises remportent trois matchs de cette poule finale et se hisse sur le troisième marche du podium. Dominée par l'Argentine lors du premier match, l'équipe chilienne, à domicile, remporte les trois rencontres suivantes pour s'offrir un match décisif contre les États-Unis qui se sont inclinés contre le Brésil. Cette partie est dominée par les États-Unis 49 à 36. Ils remportent le premier championnat du monde de basket-ball féminin devant le Chili et la France.

Quatre ans après la première édition, les huit mêmes américaines se retrouvent à Rio de Janeiro au Brésil pour se disputer le Championnat du monde de basket-ball féminin 1957. Les trois équipes européennes présentes font leurs débuts dans la compétition : l'URSS, la Tchécoslovaquie et la Hongrie. L'Australie devient également la première équipe d'Océanie à participer à la compétition.

Les États-Unis remportent à nouveau la compétition devant l'URSS. Une rivalité apparait entre les deux nations.

Déroulé du 10 au 18 octobre 1959 à Moscou, en Union soviétique, le Championnat du monde de basket-ball féminin 1959 est marqué par la Guerre froide et les tensions géopolitiques de la fin des années 1950. Aucune équipe américaine ne participe à l'épreuve. Les équipes du Bloc de l'Est : Bulgarie, Tchécoslovaquie, Hongrie, Pologne, Roumanie, URSS et la Yougoslavie, ainsi que la Corée du Sud s'affrontent dans un championnat.

Deuxième en 1957, l'URSS termine la compétition invaincue avec 7 victoires et remporte l'évènement à domicile. Elle inflige même de sévères défaites à la Yougoslavie (80-42) et à la Corée du Sud (89-24).