Exposition universelle de 2020

Pages pour les éditeurs déconnectés en savoir plus

Cet article concerne un événement en cours.

Ces informations peuvent manquer de recul, ne pas prendre en compte des développements récents ou changer à mesure que l’événement progresse. Le titre lui-même peut être provisoire. N’hésitez pas à l’améliorer en veillant à citer vos sources.
La dernière modification de cette page a été faite le 16 novembre 2021 à 05:08.

L'Expo 2020 (en arabe : إكسبو 2020) est une exposition universelle dont la tenue est prévue à Dubaï, aux Émirats arabes unis du au [1].

Elle devait se tenir originellement du au [2], mais du fait de la pandémie de Covid-19, le Bureau international des Expositions, ainsi que le comité d'organisation, avec le soutien de nombreux pays dont la France par la voix de la Compagnie française des expositions (Cofrex)[3], étudient la possibilité d'un report. Un vote a été organisé entre le et le , afin de statuer sur un éventuel report[4]. La décision de report a finalement été annoncée par le BIE le et l'exposition se tiendra du au [1]. Officiellement, l'exposition conserve le millésime 2020 à l'image d'autres évènements Internationaux comme les Jeux olympiques d'été de 2020 ou l'Euro 2020.

Les 26 et s'est tenue la 153e session du Bureau international des Expositions en vue d'élire la ville devant accueillir l'Exposition universelle 2020.

Les autres villes en lice pour la tenue de l'expo étaient :

La ville de São Paulo proposait le thème « Pouvoir de la diversité, Harmonie pour la croissance » (Power of Diversity, Harmony for Growth) pour une Exposition qui devait couvrir 502 hectares[5]. Éliminée au premier tour de votes, São Paulo aurait été la première ville d'Amérique latine à accueillir une Exposition universelle.

Le thème « Nouvelles routes vers un monde meilleur / Santé pour tous » (New Routes to a Better World / Health for All) proposé par les Turcs d'Izmir fait suite au symposium Health for All tenu en octobre 2013 dans cette ville[6]. La candidature d'Izmir a été rejetée au deuxième tour.

La ville russe d’Iekaterinbourg, dont le thème proposé était « L'Esprit mondial » (The Global Mind), a vu sa candidature rejetée au tour final, n'obtenant que 47 votes contre 116 pour Dubaï.

Les Émirats arabes unis ont choisi le thème « Connecter les esprits, créer l'avenir » (Connecting Minds, Creating the Future), les sous-thèmes étant la durabilité, la mobilité et l'opportunité[7].

« Dans le monde hautement interconnecté d'aujourd'hui, une vision renouvelée du progrès et du développement basé sur le but et l'engagement partagés est essentielle » annonçait, afin de promouvoir ce thème et pousser la candidature de sa capitale, l'émir de Dubaï, le Sheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum[8].

C'est donc le projet émirati qui, le , a été désigné pour organiser l'Exposition universelle 2020[9].

C'est le que Dubaï remporte le droit d'accueillir l'expo 2020. Pour fêter la victoire, des feux d'artifice sont tirés du Burj Khalifa. Un jour férié national est déclaré le lendemain pour tous les établissements d'enseignement à travers le pays[réf. nécessaire]. Le cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum promet que Dubaï « étonnera le monde » en 2020[10].

L'Exposition universelle à Dubaï en 2020 sera ainsi la première à se dérouler dans la région MENA & SA (Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie du Sud).

D’après certains experts, l'organisation de la foire mondiale et les préparatifs qui en découlent devraient déboucher sur 277 000 nouveaux emplois aux Émirats arabes unis. De plus, on prévoit une injection de près de 40 milliards de dollars dans l'économie et une augmentation des visiteurs d'au moins 25 millions et jusqu'à 100 millions[11]. Pour sa part, le directeur général de la municipalité de Dubaï, Hussain Nasser Lootah, déclare avoir le plus grand laboratoire de la région et peut facilement rechercher de nouveaux matériaux et technologies nécessaires à la construction.

En 2016, les organisateurs espéraient accueillir lors de la manifestation, entre son ouverture le et sa clôture le , jusqu'à 300 000 visiteurs/jour[12].

Malgré un optimisme général, certains experts et rapports prévoient que le ralentissement économique récent va pénaliser le projet et ils prédisent que l'Exposition universelle 2020 de Dubaï débouchera sur une bulle immobilière qui pourrait avoir des conséquences importantes[13].

Reem Al Hashimy (en), ministre d'État pour la Coopération internationale des EAU, est nommée directrice générale de Dubaï Expo 2020[14].

Dubaï a décidé d'insister sur les investissements dans divers secteurs tels que la croissance économique, l'immobilier, les avenues environnementales et les affaires publiques. Ainsi Dubaï a réalisé d'importants investissements dans l'immobilier[15] et a mis en place un projet mondial de production d'énergie solaire tout au long de l'Expo 2020[16].

De plus, le gouvernement souhaite accorder une importance égale aux relations publiques. Ainsi l'initiative Dubai Happiness Agenda (« programme du bonheur de Dubaï ») comporte seize programmes sous quatre thèmes qui résument 82 projets à mettre dans la ville dans le but de rendre la ville la plus heureuse d'ici 2020. Selon les organisateurs, l'Expo 2020 de Dubaï aiderait le pays à connaître une hausse du PIB comme prévu par le Fonds monétaire international[17].

En 2016, Expo 2020 attribue pas moins de 1 200 contrats portant sur des investissements de près de 2 milliards de dirhams (510 millions d'euros).

En début d'année 2017, Dubaï annonce qu'elle devrait attribuer au long de l’année des contrats pour une valeur de 11 milliards de dirhams (2,8 milliards d'euros) pour les travaux d'infrastructure nécessaires pour l'événement[18].

Le site principal d'Expo 2020 Dubaï sera un espace de 438 hectares situé à mi-chemin entre Dubaï et Abou Dabi. Le plan directeur, conçu par l'entreprise américaine HOK, est organisé autour d'une place centrale, intitulée Al Wasl (qui signifie « la connexion » en arabe), entourée par trois grands pavillons, appelés districts, chacun consacré à un sous-thème : opportunité, durabilité et mobilité[19].

Début , les plans de l’Al Wasl Plaza, le dernier élément majeur de la conception du site Expo 2020, sont dévoilés. Ce bâtiment, mesurant 150 mètres de diamètre, sera un espace ouvert combinant un design « époustouflant », une technologie innovante et un treillis en dôme complexe intégrant une « immense expérience de projection immersive ». Il sera un espace unique situé au centre du site. Il devrait être achevé d'ici la fin de 2019. Al Wasl reliera les trois quartiers thématiques, ainsi que les autres halls principaux, y compris le lien du métro de Dubaï et le pavillon des EAU, à travers ses sept entrées et sorties[20].

Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unisInclusion, Connection and Tolerance (« Inclusion, connexion et tolérance »). Le pavillon national, de Santiago Calatrava, reprend la forme d'un faucon. Les Émirats arabes unis sont le pays hôte de l'expo 2020, leur pavillon est donc à part des pavillons nationaux.


D'autres pays ont annoncé leurs participations. Le thème ou l'emplacement du pavillon n'est cependant pas encore annoncé.