Monolithe

Pages pour les contributeurs déconnectés en savoir plus

Pour les articles homonymes, voir Monolithe (homonymie).

Un monolithe (du grec μόνος / mónos, « un seul », et λίθος / líthos, « pierre[1] ») est un bloc de pierre massif, constitué d'un seul élément, naturel ou taillé. Il est parfois monumental, voire de très grande dimension. L'architecture monolithe (ou monolithique) est une construction réalisée dans un bloc unique constitué d'un seul matériau. Quand on a affaire à un relief résiduel non monobloc créé par l'érosion, on parle d'inselberg et non de monolithe.

Un monolithe peut être naturel : le mont Augustus (souvent qualifié de plus grand monolithe du monde bien qu'il soit un monoclinal composé de plusieurs types de roches) et Uluru/Ayers Rock (en fait un inselberg), en Australie, le monolithe de Ben Amira en Mauritanie, ou le monolithe Zuma Rock au Nigeria. Certaines masses rocheuses peuvent être qualifiés de monolithe bien que constituées en réalité d'amas de roches agglomérées : c'est par exemple le cas en France du monolithe cargneulitique de Sardières (93 m de haut).

Uluru/Ayers Rock, en Australie.

Mont Augustus, en Australie.

Zuma Rock au Nigeria.

Monolithe de Ben Amira, en Mauritanie.

Pic Bottleneck, dans l'Utah aux États-Unis.

Mont du Pain de Sucre de Rio de Janeiro au Brésil.

Rocher de Monaco.

Rocher de Gibraltar.

Milliers d’îles monolithes de la baie d'Along au Viêt Nam.

Monolithe de Sardières, des Alpes savoyardes.

Old Man of Stoer en Écosse.

Balancing Rock au Canada.

Peñón de Guatapé, en Colombie.

Rocher de Sigirîya, au Sri Lanka.

Un bloc de pierre taillée, par opposition à un assemblage de pierres, comme un linteau par exemple, est un monolithe taillé. Le linteau ayant été taillé dans un monolithe. Il n'est donc pas nécessairement de très grande taille.

Un monolithe peut aussi constituer un monument à lui seul (statue, pierre monolithique). On retrouve des pierres monolithiques sacrées dès la Préhistoire (menhirs) et dans de nombreuses civilisations, comme la civilisation maya (stèles représentant des souverains ou encore les « zoomorphes » originaux de Quiriguá) et Aztèques (le monolithe de Coatlicue qui représente la déesse de la mort, ou encore le monolithe décoré de Tizoc représentant les quinze victoires de ce souverain). Parmi les premiers édifices constitués de monolithes figurent les menhirs, les cromlechs, et les alignements mégalithiques, à partir du Ve millénaire av. J.-C..

Un monolithe peut aussi constituer un élément architectural d'un édifice composé d'un seul élément (colonne, linteau, etc.). On considère un édifice en béton armé comme « monolithe » (par opposition à un mur en briques ou en blocs de béton).

Coupole du mausolée de Théodoric, de Ravenne en Italie.

La Pierre du sud sur le site de Baalbek au Liban.

Obélisque inachevé d'Assouan en Égypte .

Linteau de la porte d'Arcadie à Messène de la Grèce antique.

Blockhaus d'Éperlecques de la Seconde Guerre mondiale, en béton armé, du Pas-de-Calais.

Le piédestal de granite du Cavalier de bronze (du tsar de toutes les Russies Pierre le Grand) transporté à Saint-Pétersbourg en 1770 (en présence de l’impératrice Catherine II de Russie) est réputé pour être la plus grosse pierre jamais déplacée par l'homme. On cite les chiffres suivants : 7 × 14 × 9 m, pour 1 500 tonnes[2].

L’obélisque inachevé d’Assouan est donné pour 1 200 tonnes. Mais il n’est jamais sorti de sa carrière. Il n’est pas détaché du socle rocheux.

La pierre de Baalbek dite Hadjar-el-Qoublé (la Pierre du sud ou Pierre de la femme enceinte) est donnée pour 21,5 × 4,8 × 4,2 m, soit de 900 à 1 100 tonnes selon des estimations assez constantes. Elle n'est pas sortie de la carrière, et elle est restée plantée en oblique, au lieu de son extraction.

L’obélisque du Latran, à Rome a été brisé en trois morceaux, mais reconstitué et ré-érigé (ou le contraire) par le pape Sixte V. On donne des chiffres variables, sans doute 32 m de haut pour un poids de 400±50 tonnes.

Obélisque de Louxor, place de la Concorde à Paris.

Obélisque du Latran, à Rome.

Obélisque du Vatican, à Rome.

Colosses de Memnon, à Thèbes en Égypte.

Pierre du Soleil, de Mexico.

Moaïs de l'île de Pâques.

Grand menhir brisé d'Er Grah de Locmariaquer en Bretagne.

Rocher d'Or en Birmanie.

Architecture monolithe de l'architecte Jean Nouvel du lac de Morat de l'Exposition nationale suisse de 2002.

Alignements de Carnac en Bretagne (mégalithe composé de milliers de menhirs monolithes).

Stèle-monolithe-mémorial de Jean Bugatti (1909-1939) de Duppigheim en Alsace.

Représentation par Georges Yatridès en 2013, du monolithe du début du film 2001, l'Odyssée de l'espace, de Stanley Kubrick de 1968.

Monolithe de Mars, de la mission Mars Reconnaissance Orbiter en 2005.

Sur les autres projets Wikimedia :

,