Virginio Rognoni

Pages pour les contributeurs déconnectés en savoir plus

Pour les articles homonymes, voir Rognoni.

Cet article ou cette section traite d’une personne morte récemment ().

Le texte peut changer fréquemment, n’est peut-être pas à jour et peut manquer de recul. N’hésitez pas à participer, en veillant à citer vos sources.

Les biographies étant habituellement écrites au présent de narration, merci de ne pas mettre au passé les verbes qui sont actuellement au présent. L'emploi des mots « mort » et « décès » est discuté sur cette page.
La dernière modification de cette page a été faite le 21 septembre 2022 à 04:04.

Virginio Rognoni (né le à Corsico et mort à Pavie le [1]) est un homme politique italien de la Démocratie chrétienne.

En , Virginio Rognoni obtient un diplôme en droit à l'université de Pavie. Il a également étudié à l'université Yale entre 1949 et 1950 et, après ses études, a commencé une carrière d'avocat.

Il a commencé sa carrière politique dans le gouvernement local, servant de conseiller de ville à Pavie de 1960 à 1964, et de 1964 à 1967 comme adjoint au maire (vicesindaco) et comme membre du directorat avec la responsabilité de l'urbanisme. Il est alors rentré dans la politique nationale, et a été élu député pour sept mandats consécutifs (1968-1994).

Il a été plusieurs fois ministre dans les différents gouvernements dirigés par la Démocratie chrétienne. Il fut notamment ministre de l'Intérieur de 1978 à 1983, ministre de la Justice en 1986-1987 et ministre de la Défense de 1990 à 1992. De 2002, jusqu'à sa retraite en 2006, il a été vice-président du conseil supérieur de la magistrature.

Sur les autres projets Wikimedia :